Pour les médias assurant la couverture

De façon à permettre aux journalistes de tous les médias de travailler dans une atmosphère plus professionnelle et dans un effort de promouvoir les parties de Football Universitaire Canadien, l’AJFUC propose les motions suivantes à la SIC:

Motions par l’AJFUC aux directeurs des communications sportives de la SIC.
1. 50/45 Propositions sur l’alignement:
Objectif: Diffuser les noms des joueurs qui peuvent et qui vont jouer un match.
– Ceci va permettre aux équipes de télévision et de radio suffisamment de temps pour se préparer avant une partie.
– Permettre une plus grande flexibilité aux entraineurs eu égard aux joueurs blessés/éligibles.
– Assurer qu’aucun joueur « surprise » ne s’ajoute à l’alignement le jour du match, semant la confusion chez les diffuseurs.
– C’est un système similaire à celui qui a cours dans la LCF.

La proposition est:
1. Effectifs d’équipe

Pendant la saison régulière, pas plus de 45 joueurs pour l’équipe locale ou visiteur ne peuvent être en uniforme pour une partie de AUO, SUA, ou de la LFUQ. Dans le cas de l’Ouest, l’équipe visiteur ne peut avoir plus de 40 joueurs en uniforme pour une partie et pas plus de 50 pour l’équipe locale.

2. Présentation de l’alignement
i) 48 heures avant le botté d’envoi, les entraineurs (ou un désigné) présentent leur alignement de 50 joueurs (45 et 55 dans le cas de l’Ouest) qui sont éligibles à jouer, accompagné de la liste de réserve à leurs Directeurs des communications sportives et autres autorités représentant la conférence.
ii) Que le directeur des communications sportives distribue l’alignement et la liste de réserve aux équipes de radio, de production télévisée, de diffusion télévisée ou tout autre média local ou visiteur ayant fait la demande.

iii) 90 minutes avant le botté d’envoi, les entraineurs aviseront le directeur des communications des équipes sportives des trios joueurs qui seront rayés de l’alignement du match. Cette information sera distribuée de la façon habituelle à tous les médias présents et à leurs statisticiens.

2. L’accès les jours de matches

Objectif: De mettre en place une procédure organisée et comprise de tous pour l’accès des médias aux joueurs et entraineurs.
– D’assurer que les “limites” des joueurs et entraineurs soient respectées par les journalistes.
– D’assurer un accès aux médias électroniques qui nécessite des enregistrements en direct et/ou préenregistrés d’entrevues avant et après la partie pendant des diffusions en direct
– D’allouer l’accès aux joueurs sur le banc pendant une partie sans crée de distraction ou d’obstruction à leurs tâches.
– De permettre un accès égal aux médias imprimés et de diffusion non-affilié.

La proposition est:
1. Priorité
Les médias couvrant une partie auront les priorités suivantes :
i) Les détenteurs de droit de télédiffusion couvrant les parties en direct.
ii) Les détenteurs de droit de radiodiffusion couvrant les parties en direct.
iii) Les radios universitaires, communautaires ou à but non lucratif couvrant les parties en direct.
iv) Les médias imprimés.
v) Les journalistes télévisés et radios ne couvrant pas la partie en direct.
vi) Les journalistes Internet.

2. Accès avant match
i) Au début de l’échauffement d’avant-match, les équipes de la télévision auront la priorité pour approcher l’entraineur de chaque équipe pour une entrevue au niveau du terrain.
ii) Les radios commerciales diffusant le match ont la seconde priorité pour l’accès à l’entraineur pour une entrevue d’avant-match au niveau du terrain.
iii) Les radios étudiantes diffusant le match ont la troisième priorité pour l’accès à l’entraineur pour une entrevue d’avant-match au niveau du terrain
iv) D’autres accès d’avant-match devraient faire l’objet d’arrangements avec le directeur des communications sportives au moins 24 heures avant le botté d’envoi.

3. L’accès pendant le match
i) Une équipe de télévision couvrant la partie peut interviewer des joueurs pendant le cour du match. Les interviews doivent débuter après un premier jeu, de façon à allouer suffisamment de temps au joueur pour se préparer en cas de changement de possession.
ii) À la fin de la demie, les équipes de télévision peuvent interviewer l’entraineur visiteur dès que possible.
iii) Avant le début de la seconde demie, les équipes de télédiffusion peuvent interviewer l’entraineur de l’équipe locale à son entrée sur le terrain.
iv) À la fin de la demie, un journaliste affilié à la radiodiffusion de la partie peut interviewer l’entraineur de l’équipe locale dès que possible.
v) Avant le début de la seconde demie, un journaliste de la radio peut interviewer l’entraineur de l’équipe visiteur à son entrée sur le terrain.

4. L’accès après le match.
i) L’équipe de télédiffusion de la partie aura accès à deux joueurs de chaque équipe pour des interviews en direct ou enregistrées.
ii) Aucune autre entrevue n’interviendra dans les limites du terrain après la fin de la partie.
iii) Le directeur des communications sportives devra désigner une zone centrale pour les interviews avec l’entraineur en chef pas plus de 15 minutes après la fin de la partie. Cette zone peut être au niveau du terrain, à l’extérieur des limites, ou dans une salle de presse à l’intérieur du stade.
iv) Après que les entraineurs aient complété leurs entrevues d’après match, les vestiaires devraient être ouverts à tous les médias.
v) Suite à des ententes préalables, après s’être adressés aux médias, les entraineurs pourront aller à une entrevue radio à l’extérieur des lignes de côté, ou aller directement dans la boîte de diffusion pour une entrevue.

3. Priorités des espaces de travail des médias.

Objectif: De développer une ligne de conduit pour guider le directeur des communications sportives dans la gestion des espaces de travail des médias. Ceci va permettre la présentation la plus professionnelle qui soit.
La proposition est:

1. Priorité
Les médias couvrant une partie devraient avoir la choisir leur siège selon la priorité suivante:
i) Les détenteurs de droit de télédiffusion couvrant les parties en direct.
ii) Les détenteurs de droit de radiodiffusion couvrant les parties en direct.
iii) Les radios universitaires, communautaires ou à but non lucratif couvrant les parties en direct.
iv) Les médias imprimés.
v) Les journalistes télévisés et radios ne couvrant pas la partie en direct.
vi) Les journalistes Internet.

2. Accès Internet- Information
Tous les efforts devront être déployés afin d’offrir l’accès Internet sans fil à tous les journalistes et équipe de soutien.

3. Télévision – Diffusion de la partie
Les directeurs des communications sportives, en accord avec les gestionnaires des stades seraient requis de fournir :
i) Un endroit de diffusion avec suffisamment d’espace pour deux annonceurs et un statisticien.
ii) 5 emplacements de caméras
iii) Le stationnement d’un camion de diffusion aussi près que possible de l’endroit de diffusion. Comme ligne de conduite, quand les ressources et la planification le permettent :
a) Dans les stades de dimensions plus imposantes utilisés par la LCF, de localiser l’équipe de diffusion du côté oppose à aux spectateurs.
b) Dans les stades de dimensions plus imposantes utilisés par la LCF, de localiser les partisans d’un seul côté du stade.
c) Dans les endroits munis d’une seule estrade principale, de localiser l’équipe de diffusion du côté opposé à cette estrade.

4. Radio – Diffusion de la partie
i) L’équipe locale fournira deux espaces de diffusion avec des lignes téléphoniques analogiques. Les lignes seront identifiées avec des numéros intrants.
ii) La cabine de diffusion sera agrémentée de trois sièges: un pour le commentateur, un pour l’analyste et un pour le statisticien.
iii) La priorité pour les diffuseurs est la suivante: Le diffuseur commercial visiteur, le diffuseur commercial local, le diffuseur universitaire/communautaire visiteur, le diffuseur universitaire / communautaire local.
iv) Que les différentes équipes de radio, lorsque des cabines de diffusion ne sont pas disponibles, soient placées assez loin l’une de l’autre pour éviter des interférences.
v) Que le directeur des communications sportives fournisse les statistiques à chaque diffuseur à la fin de chaque quart.

5. Médias Imprimés.
i) Les journalistes requièrent un accès à l’Internet, lorsque possible.
ii) Lorsque la fourniture d’internet sans fil ne sera pas possible, la galerie de presse devra avoir deux lignes téléphoniques dédiées aux médias imprimés.
iii) Que le directeur des communications sportives fournisse les statistiques à chaque journaliste à la fin de chaque quart.

4. l’Affichage des règles

La proposition est:
1. Affichage des règles
La procédure lors des jours de matches sera affichée pour l’utilisation des médias et des équipes au stade. Un ensemble sera distribué aux directeurs des communications sportives pour afficher à l‘attention des équipes et des médias.
i) Les règles “d’accès aux médias” devraient être les suivantes:
a) Décrire les règles d’accès d’avant-match.
b) Décrire les règles d’accès d’après-match.
ii) Le document sera imprimé sur une feuille 8 1/2″ x 11″ et sera laminé par le directeur des communications sportives et affiché aux emplacements suivants :
a) À l’extérieur des vestiaires des équipes locales et visiteurs.
b) À l’intérieur des vestiaires des équipes locales et visiteurs.
c) À l’intérieur des points d’entrées/sorties de la galerie de presse.
iii) Le document sera rédigé par l’AJSUC en collaboration avec la SIC et les diverses conférences.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: